Rechercher
  • Pascal THOMAS

A.Radjabaly : comment combiner médecine et pilotage... Une prochaine étape ?


Adnane, en préambule nous te félicitons pour ta réussite à l'examen du PPL Avion


Tu peux en quelques mots nous raconter ton parcours de formation ?


Du début à la fin, la formation a été plus qu'intéressante, et aussi tout que ce qui gravitait autour.


Elle a débuté à l’aéro-club Roland Garros. Lors de mon 1er cours, Valérie, mon instructrice, m’a demandé:

«Alors qu’est-ce que tu connais?».

J’ai répondu:

«heu, rien.» J’entends encore son soupir (rires).


Et puis rapidement, en discutant avec quelques personnes, l’idée a germé de créer notre école de pilotage.

C'est ainsi que l’Aéroclub de La Réunion est né en déc 2017. Le premier avion a été acheté et acheminé en mars 2018. J’ai donc poursuivi ma formation dans cette nouvelle structure.

L’école a eu son agrément DTO en Juin 2018.


Le moteur de la formation était ce besoin permanent d’arriver à réaliser un vol parfait, de réaliser les exercices demandés à la perfection. Ce n’était pas une mince affaire, mais je m’accrochais.


Chaque vol avait ses surprises, bonnes ou mauvaises. J’apprenais sans cesse, j’essayais de m’améliorer continuellement pour arriver au stade où l’instructeur te lâche en solo. C’est une vraie étape dans la formation.

On poursuit alors le long perfectionnement du pilotage pour être fin prêt pour l’examen pratique.


Adnane, ici en compagnie de Valérie, instructrice et responsable pédagogique.


Qu’est-ce qui a déclenché ton désir de voler?


Ce désir de voler était présent depuis l’enfance, tellement, que j’étais même au bord des

larmes lorsqu’on allait déposer quelqu’un à l’aéroport! Pas pour la destination en elle-même mais être dans l’avion me faisait déjà rêver.


Facile ou difficile cet apprentissage?


Pas évidente ta question!

Tout apprentissage est soumis à des difficultés bien entendu. Mais la constance, le travail et la régularité simplifient pour une bonne partie cet apprentissage.


Même si un vol s'était bien passé, si l'atterrissage ne me convenait pas, je sentais la frustration monter. Ce que je trouvais au départ difficile était les atterrissages ; et en plus si tu rajoutes du vent de travers, c'est encore plus folklorique!


Et chose assez intéressante, on en apprend même sur nous et notre caractère!


Le lâcher en solo est une vraie étape dans la formation



Combien d’heures de vol avant l’examen?


En théorie, il nous faut un minimum de 45h pour pouvoir se présenter à l’épreuve pratique. La

moyenne nationale est à 65-70h, qui tend à augmenter de plus en plus, compte tenu des

préconisations de la Direction Générale de l'Aviation Civile en matière de sécurité.

En ce qui me concerne, j’ai eu plusieurs arrêts pendant ma formation dues à mes absences de

l’île qui ont eu comme conséquence de la rallonger. Ceci permettait dans un autre sens, de

mûrir mes acquis.


Les qualités mentales et physiques pour devenir pilote privé?


Hum…je dirai la rigueur, le sens de la responsabilité, la bonne gestion du stress en premier lieu.



Le vol en tant que passager fait partie de l'apprentissage

«Gestion du stress, du mal de l'air, et du ravitaillement en vol»



Quels sont tes projets aéronautiques?


Voler en Alaska. Je pars d’ailleurs demain. Tu viens Pascal? (rires).


Tu fais quoi professionnellement parlant et tes passions, si ce n’est pas indiscret?


Je suis médecin généraliste. Principalement à la Réunion, et je complète mon activité dans les dispensaires autour du monde en cas de besoin.


L’idéal serait de combiner la médecine et le pilotage, mais ça c’est une autre histoire…


Mes passions…j’aime beaucoup de choses mais je ne saurai pas te dire mise à part l’aviation ce à quoi je donnerai une priorité. «Tout excès nuit» m’a-t-on soufflé (rires).


Pour terminer, merci aux amis de l’aéro-club. Partager cette passion avec vous est une

bénédiction et merci aux instructeurs pour m’avoir permis d’embrasser mon objectif.



1er vol en tant que commandant de bord


Adnane, nous voici au terme de l'interview, un vol en Alaska, cela ressemble à une nouvelle aventure humaine. Alors, on te souhaite le meilleur pour la suite de tes projets, tu ne manqueras pas de nous communiquer ton journal de bord du grand nord américain.




421 vues

Contactez-nous !

Aérodrome de Pierrefonds

+262 692 85 30 66

+262 692 10 50 39

+262 693 92 77 03

© 2020 Aéroclub de la Réunion - Tous droits réservés. Mentions légales

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram