Rechercher
  • Pascal THOMAS

Une vie d'aventure pour Florian

Mis à jour : 15 août 2019




Bonjour Florian, qu'est-ce qui t'a amené à piloter un avion ?

Florian: En fait, c'est un peu le hasard. Militaire, je voulais rentrer dans des services spécialisés de l'aérien de La Défense Nationale et je savais qu'une place de pilote se libérait. L'éventualité de faire ce genre de travail dans un cockpit me plaisait beaucoup sans l'avoir même imaginé.

C'est pourquoi en 2009, j'ai pris des cours de pilotage à l'aéroclub de Castelnaudary. J'ai passé le théorique très rapidement en deux ou trois mois. En revanche, pour la pratique, les absences dues au travail ont fait que j'ai validé l'ensemble seulement en 2011.

Ma licence en poche et motivé au maximum, je postule pour le poste tant convoité. Malheureusement, la personne qui devait quitter le service ne l'a pas fait.


Alors, adieu le pilotage ?


Florian: Non, bien au contraire car la suite de ma carrière au Gabon pour deux ans a été une excellente expérience, et durant mon temps libre j'ai pu piloter sur Cessna 207 avec un pasteur américain qui menait des missions humanitaires au sud dans la région de Lebamba et Bongolo.


Oui d'accord, mais encore...


Florian: Ces missions étaient variées : transport de blessés dans un hôpital, acheminement de médicaments dans des régions reculées du pays, et enfin on livrait les salaires des employés dans les champs de palme. Ce sont des souvenirs incroyables avec pistes d'atterrissage de fortune.


Après cette aventure gabonaise, as-tu pu enfin concrétiser ton rêve de pilote ?


Florian: Non, pas tout de suite. J'ai fait une pause de vol car l'intensité de mon travail ne me le permettait plus. C'est seulement l'an dernier en apprenant que je venais à la Réunion pour trois ans, que je me suis remis à voler.

De 2009 à 2018, j'ai dépassé les 120 heures de vol. Et ainsi, grâce à l'Aéroclub de La Réunion, j'ai pu effectuer 80 heures supplémentaires, ce qui m'ouvrirait aujourd'hui les portes d'une carrière professionnelle.


Quelles sont aujourd'hui selon toi les qualités physiques et mentales nécessaires pour réussir dans l'aviation ?


Florian: Je pense que les qualités premières pour réussir dans l'aéro, comme dans la vie en général d'ailleurs sont la motivation et la persévérance. Ces deux critères mèneront à une vie saine et un travail sérieux et efficace.


Quelle est aujourd'hui ta situation professionnelle, en quoi consiste-t-elle ?


Florian: Aujourd'hui je suis militaire parachutiste au 2 RPIMA, stationné au centre d'aguerrissement tropical de la Réunion, et pour faire simple mon travail consiste à entraîner et aguerrir les forces armées françaises et étrangères dans divers domaines. Que ce soient le combat commando, la navigation maritime, le franchissement humide ou sec, ou encore le self-défense adapté aux combattants.




Quels sont tes projets amateurs et professionnels dans ce domaine ?


Florian: Mon projet actuel, qui occupe la majorité de mon temps libre est la préparation du théorique de la licence de pilote de ligne.

Mon projet amateur serait de créer une section aéronautique au sein du régiment afin de promouvoir l'aéronautique ainsi que l'aéroclub au sein des FAZOI.


Autres loisirs ?


Florian: Le parachutisme, qui me permet de m'oxygéner grandement !



Ton plus beau vol ?


Florian: Un survol de la Réunion où nous avons eu la chance d'avoir des baleines pour le décollage, de la lave en éruption au volcan ainsi que des tortues du côté de l'Etang-salé. Voler sur cette île reste, et de loin, une expérience des plus merveilleuses que j'ai vécue avec des décors à couper le souffle et des passagers toujours extasiés.



Merci Florian et nous te souhaitons toute la réussite pour la suite de ta carrière.

91 vues

Contactez-nous !

Aérodrome de Pierrefonds

+262 692 85 30 66

+262 692 10 50 39

+262 693 92 77 03

© 2020 Aéroclub de la Réunion - Tous droits réservés. Mentions légales

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram